Mécanismes Appropriés Pour La Marche

Mécanismes Appropriés Pour La Marche

Que si vous allez pour une promenade occasionnelle ou Vous allez marcher vigoureusement pour faire de l'exercice, observez les mécanismes appropriés pour marcher afin d'éviter les blessures et conserver l'énergie.

Une technique incorrecte peut entraîner une tension sur le bas du dos et les articulations, comme les chevilles, les genoux et les hanches. Par exemple, si vos orteils pointent trop vers l'extérieur lorsque vous marchez, cela peut déclencher des conditions chroniques dans le dos et les jambes. En maîtrisant cette technique, vous pouvez maximiser les avantages de la marche.

Posture

Lorsque vous marchez, gardez la tête haute et tenez-vous droit. Gardez votre dos droit, les épaules détendues et baissées, et la poitrine soulevée et sortie. Votre menton doit rester parallèle au sol avec vos oreilles alignées avec vos épaules. Dirigez votre regard vers l'avant, en vérifiant le terrain en face de vous. Lorsque vous soulevez votre poitrine, éloignez votre cage thoracique de vos poumons et laissez-leur plus d'espace pour travailler. En contractant légèrement les abdominaux et en insérant les fesses, les hanches sont stabilisées et le stress est réduit dans votre colonne vertébrale lombaire. Si vous inclinez votre cou et regardez en bas, vous aurez tendance à vous pencher en avant. Cette posture incorrecte souligne votre dos et votre cou.

Jambes

Vos bras et vos jambes bougent de façon controlatérale, ce qui signifie que le bras opposé et la jambe avancent en même temps. Lorsque vous faites un pas, le bord extérieur de votre talon doit être le premier point de contact avec le sol. Votre genou devrait se pencher légèrement. Étirez votre pas du talon aux orteils et ensuite impultez-vous avec vos orteils. Apportez votre jambe opposée en avant pour effectuer l'étape suivante avec le talon en premier. Évitez de piétiner ou de frapper avec votre pied sur le sol. Votre pied agit comme un amortisseur d'impact, amortissant le poids de votre corps. Vous pouvez également faire des leviers, qui vous permettent de transférer le poids de votre talon aux orteils et de pousser votre corps vers l'avant.

Bras

Alors que les marcheurs expérimentés ont tendance à garder les coudes pliés à 90 degrés, certaines personnes préfèrent avoir les bras étendus naturellement sur les côtés. Alors que vos bras sont détendus et se balancent d'avant en arrière, vous pouvez maintenir votre équilibre tout en faisant de longues étapes. Si vos bras se balancent comme un pendule, cela peut causer des problèmes dans vos épaules pour les faire pivoter, ils auront un impact négatif sur votre façon de marcher. Formez quelques poings détendus avec vos mains. Si vous marchez pour faire de l'exercice, des mouvements de bras rigoureux peuvent aider à augmenter la vitesse des longues marches en plus de la fréquence cardiaque.

Respiration

Il existe 2 types de respiration: thoracique et abdominale. Respirer à travers votre poitrine implique la contraction et l'expansion des muscles entre vos côtes, les muscles intercostaux.Ce type de respiration est rapide et peu profonde. Lorsque vous êtes anxieux ou effrayé, vous avez tendance à respirer par la poitrine. La respiration abdominale est basée sur la contraction et la relaxation de votre diaphragme. Puisque la marche est un exercice aérobique, vous devriez utiliser la respiration abdominale. Implique un cycle respiratoire plus lent et plus profond et encourage la relaxation en marchant.

Tutoriel Vidéo: Biomecanique de la marche Partie 1.

Comme Ça? Partagez Avec Vos Amis: