Exercices De RĂ©sistance Aux Courses

Exercices De RĂ©sistance Aux Courses

Course d'endurance: de longues périodes de temps distances, comme les marathons et demi-marathons. C'est un type de course différent en ce qui concerne le sprint, et les considérations pour l'endurance musculaire nécessitent une approche différente. Certains exercices peuvent améliorer considérablement l'endurance d'un coureur, de sorte que la fin d'un marathon est réelle. Ces exercices visent à combattre la fatigue musculaire tout en assurant que les muscles fonctionnent à leur plein potentiel. Selon Jeff Galloway, entraîneur de marathon, la pratique consistant à injecter des pauses de la marche dans la routine d'un coureur peut améliorer les temps d'exécution totaux dans un délai de heures. marathon Cet exercice augmente considérablement la résistance d'un coureur, en s'attaquant directement à la fatigue musculaire. Les coureurs d'endurance ralentissent souvent progressivement au cours d'une longue course. Ceci est inévitable lorsque l'exercice est persistant et sans pause. Lorsque vous marchez à travers de petites portions du marathon, différents muscles sont utilisés lors de la course. Cela donne les muscles à courir, une occasion de récupérer. Lorsque la course reprend, vous pouvez revenir à votre rythme initial sans les effets du ralentissement de la fatigue. La relation entre courir et marcher varie en fonction de la vitesse du coureur. À son rythme le plus rapide, un coureur peut marcher 35 secondes toutes les quatre minutes qu'il court. Des temps plus lents, ils peuvent utiliser un taux de marche d'une minute pour chaque demi-minute de course.

Pliométrie

Plyometrics est le processus de renforcement des muscles en alternant entre les états de contraction ferme et l'extension étirée. Le squat avant un saut en hauteur est un exemple d'exercice pliométrique. En 1998, une étude de l'Université de l'Illinois a conclu que la résistance dans la course s'améliore lorsque les exercices plyométriques sont inclus dans la routine du coureur. Bien que ce type d'exercice ne soit pas considéré comme faisant partie de la musculation conventionnelle, il peut aider à augmenter le volume d'oxygène maximal du coureur et par conséquent à améliorer son endurance. Les exercices pliométriques pour le bas du corps interagissent avec les muscles utilisés dans la course. Le squat profond suivi d'un saut en hauteur rapide est une option, tandis que sauter et monter d'une grande boîte ou d'un échelon est un exercice similaire. Les sauts sur les côtés d'une boîte ou d'une marche haute peuvent entraîner les muscles latéraux pour augmenter l'équilibre et la coordination lors de la course.

Entraînement par intervalle

L'entraînement par intervalles est un exercice courant pour augmenter l'endurance dans la course.Cet exercice vise à pousser le corps dur et à intervalles rapprochés afin que le maximum d'oxygène soit atteint par l'activité aérobique. C'est un exercice rigoureux qui ne devrait pas être répété plus de deux fois par semaine. L'exercice consiste à courir rapidement en alternance avec courir lentement ou marcher. La proportion de temps doit être égale entre les segments de courir et ne pas courir. Une routine typique peut consister en trois minutes de course rapide pour couvrir un demi-kilomètre suivi de trois minutes de jogging. Cela permettra d'assurer que la limite aérobie du corps est atteinte pendant de courtes périodes, ce qui contribue à augmenter l'endurance pour les courses plus longues. Puisque les courses longues et lentes n'atteignent pas ces limites, l'entraînement par intervalles est un bon exercice à inclure de temps en temps.

Tutoriel Vidéo: Exercices de pliometrie / gainage / resistance musculaire.

Comme Ça? Partagez Avec Vos Amis: